Focus sur: l’architecture de Gran Vía

 

Bonjour à tous les Spaneasiers ! Vous êtes plutôt adeptes des cours extensifs ou des cours intensifs chez nous ? Quelque soit la réponse, je vous souhaite la bienvenue sur cet article de blog. Aujourd’hui je vais vous parler d’architecture, et pas n’importe laquelle puisqu’il s’agit de celle de Gran Via, une artère centrale et renommée de la capitale espagnole.

« Aux Champs Elysées, au soleil, sous la pluie, à midi ou à minuit » … ça y est j’ai fort à parier que je vous l’ai mise dans la tête maintenant. Si Joe Dassin était espagnol, il aurait plutôt fait référence à Gran Via, car elle est l’équivalent madrilène de cette si fameuse avenue parisienne.

Cependant, l’architecture que l’on peut y observer est sensiblement différente, riche et diversifiée. Cette avenue relie d’un bout à l’autre la Plaza España à Cibeles.

Le monument far de cette longue rue très passante est sans doute Métropolis. Bien connu des amateurs de photographie, ce bâtiment est sorti de terre au début du XXème siècle entre 1907 et 1911. De style Beaux-Arts / néo-renaissance, il est autrement conçu dans un style éclectique (mélange de différents styles et de différentes époques de l’Histoire de l’Art et de l’architecture). Ce courant architectural se positionne à cheval entre le XIXème et le XXème siècle (1869-1920). On y trouve des colonnes corinthiennes, des statues allégoriques du commerce, de l’agriculture et de l’industrie et une coupole en ardoise si caractéristique de cet édifice. Ce sont les architectes français Jules et Raymond Février (père et fils) qui ont initié la construction de ce bâtiment mythique. Repris et terminé par Luis Esteve Fernandez Caballero, il abrite aujourd’hui et depuis 1972 la compagnie d’assurance Métropolis.

Vous avez un compte Netflix et vous êtes fan de la série Las Chicas del Cable (Les demoiselles du téléphone en français) ? Alors la suite risque de vous intéresser. Le vrai bâtiment de la téléphonie, abritant la compagnie Telefónica, se situe à Madrid calle Gran Via. Vers la fin des années 20, date du début de sa construction, il est l’un des premiers gratte-ciels d’Espagne et jusqu’en 1953, il est le plus haut avec ses 89 mètres. Si vous vous demandiez à quel style architectural il appartient, la réponse est : au style art-déco ! C’est dans l’enceinte de ce bâtiment que le roi Alfonso XIII passe le premier appel téléphonique transocéanique. A l’autre bout de la ligne se trouve Calvin Coolidge, alors Président des Etats-Unis. Si aujourd’hui ce bâtiment se dresse fièrement sur le « Broadway madrilène » c’est grâce à l’architecte Ignacio de Cárdenas Pastor.

J’espère qu’après avoir fini de lire de cet article, vous vous direz que vous avez appris quelque chose car comme on dit en espagnol « A la cama no te irás sin aprender algo más ». Je vous dis à bientôt sur Gran Via ! Puisque je ne peux pas vous parler en boucle de Madrid, je vous laisse cliquer ici pour que vous sachiez qu’il n’y a pas que dans la capitale qu’on peut s’amuser et flâner.

PROFESOR SPANEASY
marketing2@spaneasylearning.com
No Comments

Post A Comment